Ce qu’il faut savoir avant de commencer

La réflexologie est un soin non conventionnel. Elle repose sur le postulat que chaque organe, partie du corps ou fonction physiologique correspond à une zone ou un point sur les pieds. (Mais aussi sur les mains et les oreilles). Une pression sur un point produit une réaction réfléchie dans le corps.

La Réflexologie travaille sur la globalité de l’être humain, tant sur le plan physique que sur le plan émotionnel.

La pratique de la réflexologie ne peut en aucun cas être assimilée à des soins médicaux ou de kinésithérapie, mais à une technique de bien-être par la relaxation physique et la détente libératrice de stress (Loi du 30.04.1946, décret 60669 de l’article l.489 et de l’arrêté du 8.10.1996). La réflexologie ne se substitue pas à la médecine conventionnelle. Le ou la réflexologue ne peut ni diagnostiquer, ni modifier ni prescrire un traitement médical.

Contre-indications : phlébite, thrombose– les 3 premier mois de grossesse – hémophilie – risques cardio-vasculaires élevés – troubles psychiques graves – personnes en état de crise aiguë (goutte, zona, asthme) – maladie inflammatoire ou infectieuse en cours – mycose – pied blessé (réflexologie plantaire)

N’oubliez pas de consulter votre médecin pour toute pathologie le nécessitant. En cas de cancer ou de trouble sérieux tels que problèmes cardiaques et rénaux graves, médication lourde, greffe d’organes, demandez l’aval du médecin traitant.

Nombre de séances

Parfois une ou deux séances suffisent. Mais, en général, il est recommandé d’effectuer 3 à 4 séances, parfois plus, espacées de 2 à 4 semaines. Le nombre et la régularité des séances sont d’abord fonction des besoins du bénéficiaire, de sa réceptivité et de l’ancienneté du trouble.

Ces soins s’adressent à tout public, des enfants aux personnes âgées.